Maison et sanctuaire saint Joseph
Maison et sanctuaire saint Joseph



JOSEPH MODÈLE DU CROYANT RSJ 1007

Le P. Jean Le Gall, du comité de rédaction, termine sa présentation des divers aspects de la vie de saint Joseph. Joseph est présenté dans le point central de sa mission dans l’Église : dans sa vie comme dans sa mort, il est le modèle des croyants.

Joseph de Nazareth est un villageois, un artisan, un charpentier. Il vit avec une épouse qui s’appelle Marie. Un enfant donne au foyer une lumière telle que le désirent tous les ménages. Aux yeux des habitants, rien de particulier. Joseph cependant est, avec Marie, le dépositaire d’un mystère divin. Un ange de Dieu avait dit à Joseph : ne crains pas de prendre chez toi Marie, ton épouse ; ce qui a été engendré en elle vient de l’Esprit Saint. Il va donner le nom à cet enfant bien qu’il ne soit pas né de lui. « Cette famille, écrit Jean Paul II, est le prototype et l’exemple de toutes les familles chrétiennes ». Et le pape Léon XIII : «  Joseph brille entre tous par la plus auguste dignité, parce qu’il a été, de par la volonté divine, le gardien du Fils de Dieu, regardé par les hommes comme son père. D’où il résultait que le Verbe de Dieu était humblement soumis à Joseph, qu’il lui obéissait et qu’il lui rendait tous les devoirs que les enfants sont obligés de rendre à leurs parents » (Léon XIII, encyclique quamquam pluries, 1889).

La noblesse du travail

La vie à Nazareth est consacrée au travail. C’est le gagne-pain quotidien, à part le repos du sabbat, le samedi, où l’on se rend à la synagogue. J’ai cité dans le numéro 1002 de septembre-octobre dernier un témoignage du pape Paul VI où il exprime son enthousiasme devant les leçons données par ce foyer de Nazareth, dont « une leçon de travail : Nazareth, maison du fils du charpentier, c’est ici que nous voudrions comprendre et célébrer la loi sévère et rédemptrice du labeur humain : ici rétablir la conscience de la noblesse du travail ». C’est pour signifier la grandeur du travail que le pape Pie XII a institué, le jour du ler mai, la fête de saint Joseph, patron des travailleurs.

Joseph participe à l’achèvement de la création. Le Concile Vatican II a produit un grand texte intitulé l’Église dans le monde de ce temps où il est dit par exemple : « l’homme, créé à l’image de Dieu, a reçu l’ordre de soumettre la terre et tout ce qu’elle contient, de gouverner l’univers avec sainteté et justice, ces hommes et ces femmes qui, en gagnant leur vie et celle de leur famille, exercent leurs activités de manière à bien servir la société, ont le droit de considérer que leur travail développe l’œuvre du Créateur ».

Nous savons que la réalité quotidienne est parfois lourde et injuste. Ce fut vrai au temps de Joseph lui-même où proliférait l’esclavage de milliers de personnes. C’est malheureusement vrai de nos jours : nous avons connu en France - et notamment dans les Antilles - des tensions sociales. Le monde du travail doit découvrir la morale, l’éthique humaine dans les rapports sociaux. Travailler pour produire assez pour vivre, travailler pour procurer plus de richesse, mais pas en oubliant la priorité de la dignité humaine.

L’exemple de Joseph travailleur confirme que le travail est proche du mystère de la Rédemption, dit le pape Paul VI. « Saint Joseph est le modèle des humbles ; il est la preuve que, pour être de bons et authentiques disciples du Christ, il n’y a pas besoin de grandes choses : il faut seulement des vertus communes, humaines, simples, mais vraies et authentiques ».

Saint Joseph a terminé sa vie en beauté

Saint Joseph aurait pu attirer l’attention sur lui. Sa vocation n’est-elle pas unique dans l’histoire de l’humanité ? Nous n’avons que son silence. Pas un mot de lui dans les Évangiles. Ne sommes-nous pas tentés de céder à nous-mêmes aux dépens de la source divine ? Tentation d’indépendance en faveur de nos désirs parfois dangereux sinon coupables.

Jésus dans sa vie publique interviendra pour corriger les ambitions de ses disciples. Un jour, ils discuteront, en secret, de leur avenir si Jésus le Messie prenait le pouvoir politique. « Si quelqu’un veut être le premier, qu’il soit le dernier de tous et le serviteur de tous » sera la leçon du maître. N’est-ce pas une sorte de préparation à la mort ? Travailler au détachement des ambitions terrestres est une préparation à l’accès à la vraie vie, à la vie de Dieu.

Bien vieillir, écrit Gilbert Cesbron, est affaire de transparence et Mgr Helder Camara constate : « Ce n’est pas facile de bien vieillir, et cependant si nous pouvions, avec la grâce du Seigneur, vieillir par le dehors sans vieillir par le dedans, garder l’espérance ». N’est-ce pas ce que l’on peut penser de l’attitude de Joseph ? Homme de l’attente et nullement de la peur.[1]

Saint Joseph garde le silence. Il achève sa mission (aux yeux du monde) sous le regard aimant de Jésus et de Marie. Jésus a la voie libre pour sa vie publique. Son rôle fini, Joseph n’encombre personne. La fidélité à sa vocation va jusqu’à l’effacement total. Et, en cela, il est un maître, maître de l’Espérance tendue vers la rencontre de Dieu. C’est le manque d’espérance qui fait oublier que Dieu est Père.

Saint Joseph priait avec ce psaume : « C’est toi, mon espoir, Seigneur, depuis le temps de ma jeunesse. Maintenant que déclinent mes forces, ne m’abandonne pas ». (Ps 71)

.

La dévotion à saint Joseph, patron de la bonne mort, est un élément qui doit nourrir la confiance. C’est pourquoi plusieurs lecteurs ou membres de notre Archiconfrérie de saint Joseph, Patron de l’Église universelle, nous adressent les noms de leurs défunts en nous demandant de les confier à la protection de saint Joseph. C’est ainsi que nous publions leurs noms en appelant à prier pour eux.

P. Jean Le Gall, cssp

[1] Sur la vieillesse, il existe un petit livre merveilleux intitulé Vieillir sans devenir vieux. Ed. Desclée de Brouwer.

Actualités :

La Fraternité Saint-Joseph  vient de publier un livre de spiritualité et de prières à Saint Joseph  (200 pages petit format à 8 €).   Vous y trouverez la place qu'a eue Saint Joseph dans la vie de l'Eglise officielle ou  populaire, des prières anciennes et des prières pour le monde et l'Eglise d'aujourd'hui.                Vous pouvez le commander par courrier à Fraternité Saint Joseph     4 Montée de la Butte 26400 ALLEX.

CONTACTS :

Maison Saint-Joseph

Responsable de la Communauté
Père Etienne Lefèvre  : allexcssp@aol.com
Maison Saint-Joseph, BP 1 
4, Montée de la Butte - 26400 ALLEX

Tél. 04 75 62 62 02

 

 

Accueil Saint-Joseph d'Allex

Responsable :  M. Arnaud Verda 
BP 1 - 4, Montée de la Butte - 26400 ALLEX
tel : 04 75 62 72 00 
Courriel : accueil-allex@spiritains.org
site : www.accueil-allex.org

 

 

Le Sanctuaire Saint

Joseph
BP 1 - 4, Montée de la Butte -

26400 ALLEX
Tel : 04 75 62 79 41

Site : www.stjoseph-allex.org 
Courriel : P. Jean Savoie
jbsavoie@free.fr

 

Revue Saint-Joseph

d'Allex
Directeur : P. Francis WEISS 
Abonnements : 15 €

pour 6 numéros par an

Ordre  : Œuvre Saint-Joseph d'Allex
Secrétariat de la Revue Saint-Joseph
 BP 1 - 4, Montée Butte - 26400 ALLEX
 Tél. 04 75 62 79 44 - 

Mail: stjosallex@spiritains.org 

CONTACTS :

Maison Saint-Joseph

Responsable de la Communauté
Père Etienne Lefèvre  : allexcssp@aol.com
Maison Saint-Joseph, BP 1 
4, Montée de la Butte - 26400 ALLEX

Tél. 04 75 62 62 02

 

 

Accueil Saint-Joseph d'Allex

Responsable :  M. Arnaud Verda 
BP 1 - 4, Montée de la Butte - 26400 ALLEX
tel : 04 75 62 72 00 
Courriel : accueil-allex@spiritains.org
site : www.accueil-allex.org

 

 

Le Sanctuaire Saint

Joseph
BP 1 - 4, Montée de la Butte -

26400 ALLEX
Tel : 04 75 62 79 41

Site : www.stjoseph-allex.org 
Courriel : P. Jean Savoie
jbsavoie@free.fr

 

Revue Saint-Joseph

d'Allex
Directeur : P. Francis WEISS 
Abonnements : 15 €

pour 6 numéros par an

Ordre  : Œuvre Saint-Joseph d'Allex
Secrétariat de la Revue Saint-Joseph
 BP 1 - 4, Montée Butte - 26400 ALLEX
 Tél. 04 75 62 79 44 - 

Mail: stjosallex@spiritains.org