Maison et sanctuaire saint Joseph Allex
Maison et sanctuaire saint Joseph Allex

Le 24 mai à midi…

 

Nous avons été invités à partager un moment de prière le dimanche 24 mai à midi, heure locale, à l’occasion du 5ème anniversaire de la lettre-encyclique du pape François « Laudato Si ». Cette lettre attire l’attention sur le cri de la terre et des pauvres. «J'invite toutes les personnes de bonne volonté à y adhérer, à prendre soin de notre Maison commune et de nos frères et sœurs les plus fragiles… » disait le pape.

Le 24 mai à midi, les catholiques du monde entier étaient ainsi invités à s'unir spirituellement dans une même louange du Seigneur pour cette terre qu'il nous confie.

A la maison St Joseph la communauté s’est associée à cette prière des catholiques du monde autour de ce monument qui représente la terre en formation depuis l’origine, et qui traverse d’années en années d'autres bouleversements... La prière de tous les peuples participe à la construction de notre terre, la confie au Seigneur qui la fait avancer petit à petit vers une terre respectée, une humanité réconciliée, où règnent la justice et la paix.

Désormais, nous appellerons ce monument « Laudato Si ».


 

 Vatican News vient d’annoncer que le 24 mai le pape a pris l’initiative d’ouvrir l’année « Laudato Si » qui se terminera le 24 mai 2021.

Notre vie en période de confinement:

Notre maison ne reçoit plus d'hôtes depuis le début de la période de confinement, notre personnel est obligé également de rester chez soi. 

La Communauté s'occupe de l'entretien de la maison, mais c'est une occasion aussi de nous retrouver souvent dans des moments de prière ou des partages de la Parole durant lesquels nous sommes particulièrement en lien avec nos amis et correspondants.

Grâce à Dieu et à la protection de St Joseph nous sommes tous pour le moment en bonne santé.

Photos : nos célébrations pascales

ALLEX CONFINE

 

Etant exclusivement composée de « personnes vulnérables », d’après les critères habituellement retenus pour cette classification, la communauté d’Allex a vécu son confinement avec la plus grande rigueur : portail fermé, maison vide, parc désert, employés absents, sorties exclues…

Alors, devant cette vie à l’arrêt, nous prenons les choses du bon côté, n’étant de loin pas les plus mal lotis de tous ceux qui ont été frappés par cette quarantaine. Nous évoquons souvent dans nos prières tous ceux qui le vivent de façon beaucoup plus pénibles : les familles et les couples vivant dans l’étroitesse d’espaces réduits, (nous nous sommes mêmes offerts, d’entente avec la mairie, à accueillir les personnes trop affectées par cette promiscuité), les SDF qui doivent rester chez eux sans en avoir, les familles frappées d’un deuil et ne pouvant le vivre normalement…

Ce n‘est pas les occupations qui manquent : les cicatrices des dégâts de la tempête de novembre dernier ne sont pas encore toute effacées, et même si le printemps nous donne un bon coup de main en enfouissant les branches mortes, des piles de rondins intempestives jonchent encore certaines allées. Et une maison aussi vaste que la nôtre recèle des tas d’endroits auxquels nous n’accédons jamais, faute de temps : du temps nous en avons ! Et si les économies de km sont un fait, les dialogues au téléphone ne manquent pas.

Malgré les exigences de distance à respecter, la vie communautaire suit son cours : les heures de prières sont fidèlement suivies, structurant la journée, matin midi et soir. Nous avons particulièrement soigné la liturgie de la Saint Joseph, le 19 mars, même si le sanctuaire vide – la première fois depuis l’arrivée des Spiritains à Allex !- avait un goût de vide et de désolation. De même, entre nous, puisque tout ministère extérieur était exclu, les célébrations des dimanches et de la Semaine Sainte n’ont pas manqué d’une certaine grandeur dans leur sobriété. Il nous est facile d’imaginer les visages de tous les habitués de nos offices, et de les disperser, en pensée, sur nos bancs vides. Disposant d’un temps libre plus conséquent, nous avons même institué des temps de partage et de méditation supplémentaire, pour aider, de nos prières, tous ceux qui s’adressent à nous par courrier ou par courriel. Les moyens nouveaux de communication nous permettent de garder un lien étroit avec tous les habitués de la maison, les employés en chômage partiel, les membres de nos familles, tous ceux qui rencontrent des difficultés liées à ce confinement.

Jusqu’à quand ? A l’instar de la plupart nous attendons un retour à une certaine normalité… Mais reviendra-t-il ce temps que nous estimions ordinaire au moment de la Nouvelle Année : ces semaines, ces mois, offerts par Dieu, pour un retour aux questions fondamentales de la vie va sûrement laisser des traces. On voit nos voisins, pour la première fois, applaudir de concert avec nous les soldats en première lignes dans les hôpitaux, et nous adresser des sourires de complicités, des salutations de balcons à fenêtres… Un nouveau monde, plus humain, plus social, n’est-il pas en train de naître au-delà des rues désertes et silencieuses, des chants d’oiseaux retrouvés.

Un temps de confinement, sans doute, mais qui devrait pouvoir exploser dans les alléluias de la Vie victorieuse de Pâques.

 

L'activité principale des membres de la communauté est l'animation des services de la maison comme participation à l'oeuvre misssionnaire de la Congrégation.

Cette animation comporte:

- le service liturgique du Sanctuaire Saint Joseph,

 

- l'accueil et l'accompagnement des pèlerins et visiteurs

 

- les divers services de l'accueil des personnes et des groupes voir le site de l'accueil www.accueil-allex.org

D'autres activités sont liées aux divers services pastoraux demandés par les paroisses locales

Le secrétariat de la Revue Saint Joseph, même la Fraternité spiritaine participe volontiers ....